Je vous invite à me suivre dans ce voyage dans le temps. À ce qu’on dit «il faut savoir d’où on vient pour savoir où on va».

Aujourd’hui

La journée d’une conseillère en voyages commence par ouvrir ses systèmes informatisés, ses courriels, les applications des voyagistes, les plateformes de facturation et d’assurance voyages. Ses outils sont devant elle et elle peut gérer ses dossiers clients avec l’information qu’elle reçoit par internet de ses fournisseurs que ce soient les confirmations de réservation, les factures des voyagistes, les confirmations de polices d’assurance pour les clients, etc. Aujourd’hui pratiquement tout se gère via l’internet et les systèmes informatisés.

Encore faut-il les connaître et savoir comment les utiliser au maximum?

Conseillère en voyage qui travaille

À l’époque

Voici à quoi ressemblait une journée dans la vie d’un conseiller en voyages en 1987 !

C’était la course du matin au soir! C’était la folie tous les jours!

C’était la mode des agences spécialisées dans la liquidation de vols et de forfaits à petits prix. Les publicités des voyagistes passaient dans le journal de Montréal. La plupart du temps on vendait des vols à 99$ pour Miami et Fort Lauderdale. Des forfaits à 399$. À l’époque les taxes sur les vols et les forfaits n’étaient pas élevés, entre 10$ (vols) et 40$ (forfaits) et la commission était de 10 à 12% cela rapportait sur le volume. À l’agence les gens se présentaient à un comptoir où ils faisaient leurs transactions debout en quelques minutes. Ça roulait!

Dans le précédent article je vous donnais les noms des voyagistes qui existaient à l’époque.

Pourquoi est-ce important ?

Toutes les réservations devaient se faire par téléphone au fur et à mesure avec les voyagistes, donc on avait le téléphone épinglé entre l’épaule et l’oreille à longueur de journée. Il fallait rejoindre les voyagistes dont la promotion était en vedette.

Parfois plusieurs voyagistes annonçaient le même vol à 10$ de différence. Par exemple, lorsque l’allottement de vols* de Tours Mont Royal étaient vendus on se rabattait sur un autre voyagiste : Nolitours, Sol Vac ou Jet Vacances, Trafic ou Multitours en espérant qu’il leur reste des vols en stock.

Tous les voyagistes se partageaient les allottements d’un même vol sur la même destination. En ce qui concernait la facturation on utilisait des systèmes maison et les factures des fournisseurs de même que tous les documents de voyages pour les clients nous parvenaient des voyagistes par la poste quelques jours plus tard ou étaient livrés par des compagnies de courrier spécialisée qui livraient aux entreprises du domaine du voyages exclusivement comme Alltour à l’époque.

L’agence où j’ai débuté ma carrière de conseillère en voyages était située au 450 rue Sherbrooke Est à Montréal au rez de chaussée.

Agence de voyage à Montréal sur la rue Sherbrooke Est

Pourquoi cette localisation est-elle importante?

Cirque du SoleilUn illustre inconnu

J’aimerais vous parler d’un illustre inconnu qui en 1987 s’arrêtait pour nous dire bonjour à l’agence à chaque fois qu’il venait à son bureau situé quelques étages plus haut dans cet édifice. Il avait un rêve c’était de partir avec une flotte de camions remorques et d’aller faire découvrir sa passion à Los Angeles. Vous l’aurez peut-être deviné, son nom est Guy Laliberté. Nous on se regardait et on se disait «C’est beau de rêver!»

Pourquoi je vous parle du Cirque du Soleil?

Une dizaine d’année plus tard dans ma carrière de conseillère en voyages mon chemin recroisera le Cirque du Soleil. Comme on dit le monde est petit! À suivre…

Dans la prochaine tranche de vie je vous parlerai d’une personnalité du domaine du voyage que je côtoie depuis 1995 et de l’arrivée des GDS en agences de voyages.

* Le terme «allotement» signifie «partage par lot». Il désigne le nombre de sièges attribués par une compagnie aérienne à un voyagiste lors du contrat de vente.

Christiane VachonÉcrit par Christiane Vachon

Christiane, fondatrice de l’École de voyages Lanaudière, a travaillé dans le domaine du voyage pendant plus de 30 ans. Sa grande expérience lui a permis de comprendre les besoins des agences de voyages au niveau de la formation des conseillers en voyages, guides accompagnateurs, forfaitistes – circuits touristiques, coordonnateur événements et mariages au Québec et coordonnateur de mariages et événements à destinations.

École de voyages Lanaudière - Formation

Vous avez perdu votre emploi, vous êtes en réorientation de carrière, vous êtes retraité ou sur le point de prendre votre retraite? Vous aimez voyager et vous souhaitez une deuxième carrière ou conciliez travail retraite ? Faites-nous parvenir un courriel ou contactez-nous au 1-877-654-3891, il nous fera plaisir de jaser avec vous et de vous aider dans votre démarche.

Guide gratuit: Tout ce que vous devez savoir sur le métier de conseiller en voyages en 2022

guide Gratuit !
  • Les ressources et les récompenses

  • La rémunération du conseiller en voyages externe

  • Ce que les agences recherchent

  • Éviter les pièges de la facilité, etc.

Bottin de ressources pour conseiller en voyage et agence de voyage
Achetez en ligne

Ce bottin a été conçu pour être un outil de travail pour le conseiller en voyages afin de pouvoir trouver la bonne ressource.

De plus dans ce bottin le conseiller en voyages saura quel voyagiste offre quelle destination et aussi ce que le client peut apporter dans ses bagages en cabine ou en soute.

Le conseiller en voyages a besoin d‘outil de travail pour lui permettre d’être proactif et de savoir où il peut trouver la ressource et l’information recherchée.

L’École de voyages Lanaudière travaille constamment à offrir la meilleure formation pour les conseillers en voyages et à leur offrir les meilleurs outils de travail.

Répertoire des situations spéciales en voyage
Achetez en ligne

Répertoire pour gérer des situations spéciales.

Conçu pour les agences de voyages & conseillers en voyages.

Voyager est une activité relaxante et inspirante qui devrait apporter paix d’esprit et ressourcement. Mais, il y a des situations spéciales qui peuvent venir ternir cette réalité et qui causent des grandes interrogations aux gens qui désirent partir en voyage mais malheureusement leur réalité quotidienne met un frein à leurs désirs de partir découvrir le monde.

Le fait de ne pas savoir comment gérer certaines situations et de ne pas savoir où trouver la bonne information qui leur permettrait de réaliser leurs rêves les restreint et les contraint à ne pas voyager.